0972 311 312 (prix appel local)

Suite à mon licenciement, la souplesse du Cnam a été déterminante pour ma reconversion

En quête d’une reconversion répondant à ses aspirations personnelles et professionnelles, Pauline Romatif a abandonné son métier de commerciale pour se tourner vers une Licence Droit, Économie, Gestion mention Gestion parcours Gestion des organisations.
L’accompagnement du Cnam lui permet de suivre son parcours, malgré les « incidents » personnels.

 

Pourquoi avez-vous choisi cette formation au Cnam Bretagne ?
Après l’obtention de mon BTS technico-commercial, j’ai exercé pendant neuf ans. Lorsque mon entreprise, suite à des difficultés économiques, a mis en place un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), j’ai saisi l’opportunité pour réaliser un bilan de compétences. Je souhaitais me tourner vers un métier plus sédentaire. Le métier d’assistante de gestion est ressorti. La formation à distance du Cnam, avec la possibilité de gérer mon temps, m’a semblé plus adaptée qu’une formation en présentiel. La suite m’a donné raison.

 

Quels sont les points forts de votre formation ?
Le contenu est vraiment complet, fidèle au programme annoncé et m’a permis de me projeter en situation professionnelle. De nombreux enseignants mettent à disposition, au-delà du cours, des dossiers pour approfondir certaines connaissances. J’ai beaucoup apprécié que les contenus de cours soient révisés en fonction de l’actualité. Je pense par exemple aux UEs de droit du travail et de management des ressources humaines dans lesquelles l’impact de la crise Covid était abordée.

 

Votre progression a-t-elle été conforme à vos objectifs ?
J’ai commencé en octobre 2020 et j’envisageais de passer ma licence en deux ans. Or, je suis tombée enceinte la première année et à la naissance de mon enfant, celui-ci a eu des problèmes de santé. De ce fait, je n’ai pas pu passer les examens fin janvier comme prévu.

 

Comment avez-vous pu vous adapter ?
Heureusement, la flexibilité du Cnam permet de passer des sessions d’examens de rattrapage et de reporter les UEs au semestre suivant. Le Cnam a également réagi rapidement pour me permettre de contacter mon ancien employeur et renégocier le plan de financement de mes formations.

 

L’accompagnement va donc au-delà de la scolarité à proprement parler ?
En cas de problématique personnelle, les conseillers du Cnam sont très à l’écoute et tentent toujours de trouver une solution. J’ai vraiment apprécié ce traitement individualisé.

 

L’obtention de votre diplôme est donc décalée ?
Oui, cela va me réclamer une année supplémentaire, autrement dit en juin 2023 avec le mémoire et le stage. En fait, ce dernier ne sera peut-être pas indispensable si les services du Cnam estiment que mon expérience professionnelle est suffisante dans le domaine. Mon expérience antérieure fait l’objet d’une étude approfondie. Quoi qu’il en soit, la formule souple du Cnam m’a permis de traverser tous ces imprévus et de ne pas décrocher sur mon projet initial. J’ai suffisamment pris en confiance en mes capacités que je me sens prête pour enchaîner sur un prochain emploi.

 

Propos recueillis par Véronique Rolland, journaliste.

Posté le 03/06/2022