0972 311 312 (prix appel local)

Réussir sa formation à distance : 5 conseils-clés

Enseignant, auditeur, responsable numérique, chacun à son niveau, des acteurs du Cnam Bretagne donnent leurs clés vers le succès.

 

 

Gwendoline Galivel, enseignante en ingénierie de la formation

 

Éviter la surcharge
Généralement, les auditeurs mènent, en parallèle à leur formation à distance, une vie professionnelle et une vie de famille. Ils s’engagent fréquemment dans plusieurs unités d’enseignement, souvent trop ! Il est préférable de se limiter à deux UEs par semestre. Car on estime une moyenne de 60 à 100 heures de travail par UE, soit 10h par semaine, ce qui est conséquent. À chacun de mesurer raisonnablement le temps qu’il peut consacrer à sa formation à distance.

 

S’accorder un temps d’adaptation
Lorsque notre cerveau n’est plus habitué à être en phase d’apprentissage, on a l’impression que plus rien ne rentre et qu’on n’y arrivera pas. Or, il faut lui laisser le temps de se remettre en route ; c’est un temps de redémarrage intellectuel tout à fait naturel. Dès lors, il ne faut pas céder à la tentation de baisser les bras les premières semaines.

 

S’organiser
La FOD -Formation Ouverte à Distance- réclame une grande rigueur personnelle et un travail régulier. Si on se relâche deux ou trois semaines de suite, il devient difficile, voire impossible de reprendre. Il est donc essentiel de se caler des temps de travail hebdomadaires aux moments les plus propices et de s’y tenir.

 

Solliciter les enseignants
Il ne faut pas hésiter à nous interroger, nous consulter. Nous ne sommes pas là uniquement pour envoyer des cours et déverser un savoir. Notre rôle consiste également à accompagner les auditeurs dans leur parcours.

 

Favoriser les interactions
Hormis les cours, les webconférences et les forums font partie intégrante des heures de travail à effectuer. Ils permettent d’échanger entre auditeurs, d’évoquer ses difficultés, de s’entraider… Les questions que l’on se pose servent à tous et favorisent les interactions entre enseignants et auditeurs, mais aussi entre les auditeurs eux-mêmes.

 

Philippe Soubret, auditeur au Cnam depuis 2015

 

S’informer en amont
La première chose à faire est d’estimer son temps disponible pour ne pas se faire piéger. Puis, recueillir le plus d’informations possible sur les prérequis, les programmes… Là, il ne faut pas hésiter à rencontrer les conseillères formation, car en Bretagne, elles bénéficient d’un réel retour d’expériences. Du début à la fin de notre formation, elles sont des guides et des relais importants.

 

Se montrer autonome
Contrairement à l’enseignement en milieu scolaire, nous sommes très autonomes et cela n’est pas inné. Il faut s’y préparer, y compris dans la relation aux enseignants qui se présentent davantage comme des tuteurs et des guides.

 

Une autodiscipline assidue
Il est indispensable de s’imposer un emploi du temps, avec des créneaux horaires fixes. Par ailleurs, nombre d’enseignants évoquent les points les plus importants et les conseils indispensables lors des webconférences. Il faut absolument y participer, ou au moins les consulter. Certaines UEs, proposent des contrôles ; s’ils ne sont pas obligatoires, ils permettent d’obtenir des points bonus en fin de parcours. C’est aussi le moment de repérer nos difficultés et de réorienter nos efforts.

 

S’entourer pour garder la motivation
En Bretagne, nous avons accès à la liste des participants, ce qui permet de travailler à plusieurs à distance. C’est un excellent moteur pour conserver sa motivation. Se tourner régulièrement vers l’enseignant permet également de maintenir un lien et de surmonter les difficultés. Il faut vraiment profiter de toutes les interactions possibles pour ne pas rester isolé et de ce fait, optimiser ses chances d’obtenir son UE.

 

Utiliser les outils à dispositions
Le document "Pour bien démarrer", l’espace numérique de formation (ENF), l’accès au pack Office, à différents logiciels testés et validés, etc., sont incontournables pour qui veut réussir sa formation à distance. En Bretagne, l’informatique est un des points forts du Cnam, avec des outils en constante évolution et des ressources trop souvent ignorées par les auditeurs.

 

Jean-François Pommier, responsable du Pôle numérique du Cnam Bretagne

 

Consulter le guide de l’auditeur
Chaque auditeur inscrit au Cnam Bretagne dispose d’un guide constitué de tutoriels qui lui permettent de se familiariser avec son espace numérique de formation, de trouver des conseils et astuces concernant les différents outils. Leur bonne prise en main détermine la suite du parcours dans les meilleures conditions.

 

Bien démarrer
Dans l’entête d’un cours se trouve le « Pour bien démarrer », un document qui décline tout le scénario pédagogique de la formation à distance ; il est systématiquement mis à disposition par chaque enseignant. L’auditeur y découvre le plan du cours, les conseils, la bibliographie... C’est la meilleure occasion de comprendre le cheminement et les attentes de l’enseignant d’un point de vue pédagogique.

 

S’emparer des avantages de la formation à distance
L’intérêt de la FOD consiste à bénéficier d’une formation dite ATAWAD*. On peut donc la mettre en œuvre n’importe quand, n’importe où et sur n’importe quel support. C’est une opportunité à saisir, y compris pour les interventions en direct. Par ailleurs, les ressources sont valables et accessibles tout le temps de l’année universitaire. Pour autant, il est important de télécharger régulièrement les contenus de formations pour ne pas se laisser déborder.

 

Puiser dans les ressources
Parmi les services à distance, nous offrons notamment un accès à toutes les ressources bibliothécaires du Cnam, recensant un très grand nombre d’ouvrages et de médias. À titre d’exemple, le service Europresse mène à plus de 14 000 sources de journaux différents.

 

Exploiter les outils
Les auditeurs ont la chance de disposer des dernières versions des applications Microsoft. Ces versions en ligne sont intéressantes, car elles permettent à chacun de partager, de collaborer et de travailler en temps réel, autour d’un même document. Et en cas de problème, notre service d’assistance répond dans les 48h à toutes les questions techniques ou administratives liées aux formations dispensées en Bretagne.

 

*Anytime, anywhere, any device.


Propos recueillis par Véronique Rolland, journaliste

Posté le 17/12/2020