0972 311 312 (prix appel local)

Développez vos compétences en acoustique

Peu développées en France, les formations en acoustique répondent pourtant à une demande réelle sur le marché du travail. Les éclairages d’un expert, Alexandre Garcia, professeur d’acoustique au Cnam.

 

Quelle est la particularité des enseignements du Cnam en acoustique ?
Nous avons longtemps proposé le seul diplôme d’ingénieur en acoustique existant en France. La CTI* a demandé de rassembler diverses spécialités et de les fondre dans le diplôme d’ingénieur en mécanique, parcours acoustique. Il y a donc un tronc commun, puis des modules (unités d’enseignement) de spécialisation en acoustique. Une douzaine d’unités d’enseignement sont ainsi accessibles abordant les domaines de l’acoustique les plus recherchés.

 

Quels sont les champs d’application professionnels concernés ?
Toutes les compétences nécessaires à l’exercice en bureau d’études sont proposées, qu’il s’agisse de connaissances de base telles que la réglementation, l’acoustique des bâtiments, les problématiques relevant de l’acoustique industrielle, etc. Pour autant, nous ne voulons pas rester purement utilitaristes. De ce fait, nous proposons également une sensibilisation à d’autres approches comme l’acoustique ultrasonore.

 

Quel est le profil des adultes qui suivent vos formations en acoustique ?
Une majorité d’entre eux sont titulaires d’un Bac+2 ou +3 et viennent des filières mécanique ou mesures physiques, car il y a peu de formations spécialisées dans ce créneau, hormis quelques licences professionnelles. Ces adultes exercent souvent comme techniciens et réalisent très vite la nécessité de développer leurs compétences s’ils veulent évoluer professionnellement. Nous avons également de nombreux intermittents du spectacle, des techniciens du son qui souhaitent s’orienter vers une carrière plus sûre et entrer dans cette filière par le biais de l’acoustique des instruments de musique.
S'il existe peu de formations en acoustique de niveau ingénieur, de nombreuses activités nécessitent une connaissance généraliste aux fondamentaux de l’acoustique, que soit en mécanique, en aéronautique, dans les transports, les matériaux… L’acoustique se niche un peu partout.

 

Quel est le devenir de vos auditeurs ?
La majorité de nos auditeurs est rapidement recrutée dans des bureaux d’étude, car le secteur peine à trouver des ingénieurs spécialisés. Nombreux également sont ceux qui ouvrent leur propre cabinet de consultant en acoustique. La problématique des nuisances sonores est de plus en plus prégnante dans notre société et le métier d’acousticien a un très bel avenir.


*CTI, Commission du titre d’ingénieur

 

Propos recueillis par Véronique Rolland, journaliste.

Posté le 25/02/2021