0972 311 312 
(prix appel local)

Passer de technicien à Ingénieur : un investissement très rentable

Après quelques années d’expérience, les techniciens exercent souvent à des postes dont les compétences dépassent largement leur niveau de formation initial. Confronté à ce décalage entre ses activités et son statut, Yann Bougaran s’est engagé au Cnam pour obtenir un diplôme d’ingénieur en informatique. Il ne regrette pas son choix.

 

Quel a été votre parcours avant le Cnam ?
J’ai obtenu un BTS Systèmes électroniques, une licence professionnelle, puis une licence générale en électronique, électrotechnique et automatismes. Je suis ensuite entré dans la vie professionnelle en tant que technicien en informatique industrielle dans un bureau de Recherche et Développement. Au bout de quelques années, j’ai constaté que je réalisais un travail d’ingénieur pour un salaire de technicien. J’ai donc décidé de valoriser mes compétences en passant le diplôme Ingénieur en informatique du Cnam dans la spécialité Architecture et intégration des systèmes et des logiciels (AISL).

 

Pourquoi le choix du Cnam ?
Le choix du Cnam m’a paru évident puisque deux membres de ma famille avaient pu évoluer professionnellement après une formation au Conservatoire. Par ailleurs, le parcours à la carte me permettait de passer un diplôme en choisissant des options correspondant au poste que j’occupais, telle qu’une UE spécifique au système Linux, utilisé par mon entreprise.

 

Avez-vous pu appliquer directement vos connaissances acquises au Cnam ?
Absolument. Je suis développeur d’applications et à ce titre, les tests sont importants. Une UE dédiée aux tests logiciels m’a permis, en lien avec le SAV de mon entreprise, de revoir notre manière de tester et de faire remonter les bugs logiciels au bureau R&D.

 

En quoi le contenu de la formation correspondait à vos attentes ?
Les professeurs savent qu’ils s’adressent à des auditeurs qui évoluent dans leur milieu professionnel. Leur enseignement est axé sur les métiers et on ne reste pas uniquement dans la théorie. En outre, leur rapport avec les auditeurs tient davantage du partage des connaissances qu’à un rapport descendant d’enseignant à élève.

 

Où en êtes-vous aujourd’hui ?
Après quatre ans à peine, j'ai obtenu mon diplôme qui va me permettre d’occuper un poste d’ingénieur au sein de mon entreprise avec une bonne valorisation salariale à la clef. Je pense que je saisirai ensuite de nouvelles opportunités afin d’acquérir d’autres compétences et de continuer à monter en rémunération.

 

Propos recueillis par Véronique Rolland, journaliste

Posté le 31/08/2022